Skip to content

Dans quel pays ?

Afrique du Sud

 

Pour qui ?

Les jeunes du township de Diepkloof

 

Quelles actions ?

1990. A la BBC, la violoniste britannique Rosemary Nalden entend que des gamins déshérités du township de Diepkloof à Johannesburg n’ont aucune opportunité d’apprendre la musique. Elle mobilise ses collègues qui jouent dans les gares d’Angleterre pour récolter des fonds. Deux ans plus tard, elle débarque à Soweto avec un projet d’école de musique destiné à ces jeunes défavorisés confrontés quotidiennement à la violence, la drogue, la discrimination. Son ambition : révéler leur potentiel et les élever au plus haut niveau.

Aujourd’hui, Buskaid (busk signifie « jouer dans la rue ») compte 115 étudiants. Chaque année, une vingtaine de jeunes intègrent le programme. Bokamoso, Kabelo, Nathi, Lesego... ne connaissaient rien à la musique mais ont fait preuve de motivation et de persévérance. Ensemble, ils jouent Mozart, Rameau, Bartok mais aussi des arrangements de Kwela et de Gospel, musiques traditionnelles des townships. Ensemble, ils apprennent également le travail d’équipe, le respect des autres et la discipline.

Dès le début, Total a soutenu la construction de l’école, le programme d’éducation musicale, les concerts locaux et les tournées internationales. Dans le cadre de l’engagement de Total Foundation pour l’éducation artistique et culturelle, la filiale sud-africaine entretient un lien fort et de longue date avec cette association qui permet de faire de la musique un vecteur d’accomplissement personnel et de cohésion sociale.

 

Quel impact ?

En 20 ans, le Buskaid String Ensemble s’est bâti une solide réputation lors de ses tournées internationales. Il est recherché pour son énergie, sa créativité et l’éclat unique du son produit, expression de son âme africaine. L’orchestre a donné de nombreuses représentations en présence d’artistes reconnus, mais aussi de Nelson Mandela, de la Reine Elizabeth II, de Michelle Obama. Certains élèves du Buskaid String Project ont pu intégrer des conservatoires internationaux prestigieux comme le Royal Northern College of Music de Manchester ou la Royal Academy of Music de Londres. D’autres sont devenus musiciens professionnels ou professeurs auprès du Buskaid. Tous sont la preuve que la musique peut faire éclore des talents et rassembler les communautés.