Skip to content

Miser sur l’éducation artistique et culturelle comme moteur de cohésion sociale et d’émancipation pour la jeunesse

Total Foundation prend aujourd’hui le parti de renforcer son soutien à des projets culturels qui font de la pratique artistique un catalyseur de cohésion sociale et d’accomplissement personnel pour les jeunes. Ce redéploiement de moyens bénéficiera à plus de 7 400 jeunes de 12 à 25 ans.

Donner de l’élan à la jeunesse, la philosophie Total Foundation appliquée à la culture

Total Foundation articule l’ensemble de ses actions autour d’une ambition : fournir aux jeunes les moyens de s’engager sur la voie de l’autonomie et de la citoyenneté afin que chacun puisse prendre en main son avenir et tenir la place qu’il s’est choisie dans la société. Dans le cadre de son engagement Dialogue des cultures et Patrimoine, Total Foundation encourage l’accès à la pratique artistique. L’objectif : inviter des jeunes à s’impliquer dans la réalisation d’un projet. En effet, nous avons la conviction que l’acte de création permet aux jeunes de développer des compétences utiles à leur émancipation personnelle et de s’inscrire dans un projet collectif contribuant à l’insertion et au renforcement du lien social. C’est la raison pour laquelle Total Foundation a choisi d’affiner les critères d’appréciation des projets menés par ses partenaires dans ce domaine.

Des programmes sur le temps long

Pour laisser aux jeunes le temps de s’impliquer, d’évoluer dans leur pratique avec les artistes et les autres participants, d’évaluer dans la durée ce que le programme leur apporte, Total Foundation finance des projets se déroulant sur plusieurs semaines, voire une année. Le Paris Mozart Orchestra est ainsi à l’origine de l’initiative Orchestre au Bahut associant musique, littérature et arts visuels. Il invite des collégiens et lycéens issus de Zones d’éducation prioritaire à rencontrer, d’octobre à juin, des artistes avec lesquels ils co-créent une œuvre. Le projet vise autant à offrir l’opportunité d’appréhender de nouvelles disciplines, qu’à développer certaines aptitudes (rigueur, concentration, élocution...) ou à faire émerger des passions, de l’envie, de la curiosité.

Créer pour s’émanciper

Nous accompagnons donc en priorité les programmes qui permettent aux jeunes de participer à l’élaboration d’un projet artistique et d’en devenir un ambassadeur.

Avec La Source - association présente notamment dans cinq territoires d’implantation du Groupe - des artistes développent des processus de cocréation avec des adolescents au cours d’ateliers. Comme pour la plupart des initiatives que nous soutenons, une restitution publique des œuvres créées est organisée. Elle est l’occasion de reconnaitre ces jeunes comme parties-prenantes de la vie culturelle. Des moments de partage et de fierté qui permettent de dépasser tout déterminisme social et aux jeunes de renforcer l’estime de soi.

C’est également le cas des ateliers d’écriture menés par l’association Le Monde en têtes à destination de réfugiés, qui sont l’occasion d’exercer la langue française, outil d’insertion socioprofessionnel fondamental. Ces séances, animées par des écrivains, aboutissent à la production d’un livret rassemblant les récits. Les différentes compétences mobilisées se trouvent renforcées par l’implication forte que suscite le processus créatif.

Des projets collectifs vecteurs d’inclusion sociale

De plus, nos partenaires proposent des projets qui visent à intégrer les jeunes dans une dynamique collective. Les interactions créatives au sein de la communauté favorisent l’expression de la personnalité de chacun, le dialogue, le respect de la diversité et in-fine le vivre-ensemble. Le Théâtre de la Colline porte ainsi un projet mobilisant des binômes associant lycéens de filière générale et lycéens de filière professionnelle. Durant une semaine de résidence immersive, ils s’essayeront ensemble au jeu théâtral, réfléchiront au sens d’une pièce produite spécialement pour eux ou s’initieront à la mise en scène. À l’écoute des idées et points de vue de chacun - quel que soit son vécu, son milieu, son orientation scolaire – les jeunes apprennent à exercer leur citoyenneté. L’expérience vise ainsi à bousculer quelques stéréotypes sociaux.

À la rencontre des jeunes et de leurs talents

Les projets que nous soutenons visent enfin à aller à la rencontre des jeunes, dans un rapport de confiance propice au partage.

Le fonds de dotation Auteurs Solidaires mène ainsi le programme « Raconte-moi ta vie ! » : lors d’ateliers d’écriture, des lycéens, produisent en collaboration avec des auteurs professionnels, un récit à partir de leur histoire personnelle. Quelques textes sélectionnés par un jury font ensuite l’objet d’une adaptation filmique, musicale ou vocale.

Les programmes visent à valoriser les compétences des jeunes en partant de leur environnement. Ils induisent une relation aux artistes fondée plus sur l’échange plutôt qu’un rapport de maître à l’élève. L’Opéra de Paris propose à des élèves de CFA des ateliers de pratique conçus par des artistes intervenants et adaptés à chaque filière (bâtiment, verrerie, esthétique, bijouterie etc). Les jeunes peuvent ainsi rencontrer des professionnels avec lesquels ils vont collaborer d’égal à égal. Un moyen de découvrir d’autres applications possibles pour leurs compétences et d’entrer dans un autre univers.