Skip to content

08/06/2020 Actualité

Soutenir l’insertion professionnelle des réfugiés aux côtés de l’association Kodiko

En France, un réfugié a en théorie la possibilité de travailler. En pratique, l’accès à l’emploi est difficile pour celui qui ne maitrise pas toujours la langue, ni les codes, et ne dispose d’aucun réseau professionnel. Afin de favoriser leur insertion, l’association Kodiko a mis en place un programme de mentorat en entreprise basé sur des binômes entre un réfugié et un salarié. Total Foundation soutient cette initiative financièrement, mais aussi humainement grâce à l’intervention de collaborateurs dans le cadre du programme Action!

De l’argent, du temps, de l’engagement

En 2019, Total Foundation a participé au financement de deux promotions Kodiko, soit plus de 90 réfugiés, en région parisienne. 18 collaborateurs franciliens du groupe ont aussi eu la possibilité d’apporter leur contribution grâce au programme Action! qui propose aux salariés de Total de dédier 3 jours de leur temps de travail à une association partenaire. 

Blandine, qui travaille depuis 25 ans au service des ressources humaines, a saisi cette opportunité pour s’engager. Elle a participé à un séminaire d’une journée afin de se former. Puis, pendant 6 mois, tous les 15 jours, elle a rencontré Abdulsamad dans les locaux de l’entreprise : deux heures consacrées à faire le point sur ses compétences et ses projets professionnels, partager des informations sur le marché du travail, transmettre des connaissances sur les usages en entreprise, l’accompagner dans ses recherches.

Entre novembre 2019 et mars 2020, le samedi matin, plusieurs collaborateurs ont également donné de leur temps afin de participer à des ateliers d’écriture organisés à l’Institut du monde arabe qui permettent aux réfugiés de travailler leur expression écrite et orale en abordant des thèmes d’actualité et des sujets liés à l’insertion socio-professionnelle.

Le 22 mai 2019, une rencontre entre collaborateurs, animée par l’équipe Kodiko, a été organisée à la Société Générale afin qu’ils puissent évoquer leurs expériences. 5 collaborateurs Total ont pu y partager leur vécu, leurs pratiques et leurs observations. Des salariés Total ont également pu témoigner de leur engagement lors d’une soirée de clôture organisée à la Maison de la Poésie.

Des résultats tangibles

Au bout de 3, 6 et 12 mois, Kodiko s’attache à mesurer les acquis et bénéfices concrets pour les personnes accompagnées. En 2019, l’association a ainsi permis à 70% de ses bénéficiaires de trouver un emploi, un stage ou une formation qualifiante après 12 mois. Abdulsamad a ainsi accepté un emploi en intérim de livreur pour Chronopost.

Parce que ces résultats sont garants de la qualité du programme, un projet de refonte de l’outil d’analyse d’impact de Kodiko a été initié et financé par Total Foundation, en partenariat avec l’agence PHARE. Il permettra, dès 2020, de mieux comprendre les retombées du programme auprès des différentes parties prenantes (réfugiés, salariés bénévoles, entreprises), grâce à la mise en œuvre de nouveaux référentiels et processus de collectes des données. 

Kodiko face au Covid-19

La crise économique et sociale engendrée par le Covid-19 a eu pour conséquences de mettre un coup de frein aux projets des bénéficiaires du programme. Afin de combler l’absence de lien en présentiel, une centaine de PC et des clés 4G leur ont été distribués grâce à l’association Break Poverty (10 PC) et à Simplon (90 PC), une école qui forme au numérique les personnes éloignées de l’emploi. Les réfugiés ont ainsi pu rester en contact avec leur binôme et prêts à répondre à toute opportunité professionnelle.